Cours photographie 06

Les Couleurs

Si un A.V.I.O.N est un Appareil Volant Imitant l’Oiseau Naturel , donc
Un Appareil Photo est un A.V.I.O.N ! Appareil Visuel Imitant l’Oeil Naturel … #kazalafagne

Les Couleurs
On arrive à voir lorsque la lumière traverse l’oeil en passant par le cristallin (lens en anglais) pour arriver sur le capteur naturel de l’oeil la “rétine”.
Sur la rétine se trouve des cônes et des bâtonnets, les bâtonnets nous permettent de voir quand il y a très peu de lumière (proche de l’obscurité). Les cônes elles nous permettent de distinguer les couleurs, cependant il n’existent que 3 types de cônes qui captent 3 couleurs le Rouge, le Vert et le bleu.

img5

Cela ne vous rappelle rien ? allons ….  Dans le NAKA 03 (évolution) , le capteur numérique est composée de photosites Rouge, Vert et Bleu …

capteur-ccd-cmos

En effet l’oeil humain et le cerveau qui va avec, arrivent à faire toutes les interpolations colorimétriques possibles et imaginables à partir de ces 3 couleurs.  C’est à dire qu’avec seulement trois couleurs, nous pouvons créer toutes les couleurs intermédiaires , le procédé trichrome”.

Voilà pourquoi on parle de “couleurs primaires” ou “couleurs élémentaires” qui sont le Rouge, Vert et Bleu (RVB).   

Pour obtenir une couleur, il n’existe que deux façons (connues),

  • Soit on part du noir (aucune lumière) et on y ajoute de la lumière avec des couleurs primaires c’est la synthèse additive des couleurs.
  • soit on part du blanc de la lumière qui illumine un objet, et on en retire des couleurs, c’est la synthèse soustractive des couleurs.

Le modèle RVB est également appelé modèle naturel car il suit le fonctionnement de l’œil humain. Tous les systèmes de reproduction de la couleur par de la lumière (vidéoprojecteurs, écrans de télévision ou d’ordinateur) fonctionnent selon ce modèle.

La quadrichromie ou CMJN (cyan, magenta, jaune, noir) (en anglais CMYK, cyan, magenta, yellow, key) est un procédé d’imprimerie permettant de reproduire une large gamme de couleurs à partir de trois couleurs élémentaires, un bleu appelé cyan, un rouge dit magenta et un jaune auxquelles on ajoute le noir, dit Key au sens de valeur en anglais.

LA CODIFICATION DE LA COULEUR

Le Bla Bla n’est pas le moyen idéal pour décrire la multiplicité de variations possibles des couleurs. Pour définir les couleurs de façon précise on utilise donc des modèles ou des systèmes qui permettent de les référencer et de les classer. Les couleurs sont codifiées selon 3 caractéristiques : teinte, saturation et luminosité.

couleurs-complmentaires-jaune-moutarde-couleur-complmentaire-step-avec-couleur-complementaire-du-rose-cercle-chromatique-les-couleurs-cercle-chromatique-couleur-primaire-couleur-compleme
  • la teinte, précisée par les mots rouge, vert, bleu, jaune, pourpre, etc.
  • la saturation caractérise le degré de dilution de la couleur par du blanc ; les couleurs saturées sont qualifiées de vives, pures, les couleurs diluées sont au contraire pâles, délavées, etc.
  • la luminosité fait apparaître la couleur plus ou moins claire ou foncée par rapport à la scène environnante.

Chacun de ces attributs peut varier de façon continue car mesuré de 0 à 99, ce qui permet de décrire l’ensemble des sensations colorées possible

espace-CIELab

Concrétement
C’est donc la lumière qui nous permet de voir la couleur. Lorsque le photographe utilise la lumière naturelle, à chaque instant de la journée en fonction de la hauteur du soleil et des conditions atmosphériques, le contraste et la saturation des couleurs changent.

Next: lumière et couleur dans un fichier numérique “format de fichier” photographique)

#DembaJooB

Sunu Nataal

This post was written by Nataalkat

sunu nataal
Comments are closed.
%d blogueurs aiment cette page :